Evolution de la lithosphère océanique du Mont Chenaillet.

Stage de Géologie et de Botanique dans les Alpes Françaises.

Conclusion générale.

Classé dans : Non classé — 5 novembre, 2008 @ 22:29

Grâce à la présence des serpentinites, des métagabbros à hornblende et aux zones de gabbro oxydé et à leurs phenomenes de formation, à savoir l’hydrothermalisme, la serpentinisation et l’hydration nous pouvons en deduire qu’il y avait une forte présence d’eau car le mont Chenaillet est à la base « sous terre » on le distingue bien en ayant demontré la limite du Moho par la succesion de couches péridotite, gabbro et basalte. L’eau est donc responsable de l’évolution du Chenaillet.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Le blog secret de Jean Loui... |
oganisation |
SCIENCES PHYSIQUES EN PSI2 ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tpe1eres7
| Les informations apportées ...
| UAM Faculté des sciences de...